Dernier article : 14-07-2024

 

⬅ 2 manifestations sur Issirac
➔ Ligne du temps ➔
Biodiversité : "le caragouille" ➔

Biodiversité

Ce printemps enfin humidifiant réalimente enfin les nappes phréatiques, on peut espérer moins de crise pour cet été (en même temps les état de crise ont du bon car ils apprennent au gens la sobriété nécessaire — et vitale — dans notre époque consumériste).

C'est l'occasion pour certaines espèces de se montrer :
photo de Nostoc commune ou crachat de lune photo de Nostoc commune ou crachat de lune

La Nostoc commune, ou Crachat de Lune selon un autre de ses petits noms, n'a rien de ragoutante surtout si l'on sait que c'est un être antédiluvien qui se gausse des pires conditions de vie, un être pionnier, une cyanobactérie (unicellulaire procaryote), une pompe à azote et à fer atmosphérique. En plus c'est gluant, glissant... mais rassurez-vous elle disparaît vite de nos regard en s'asséchant jusqu'au prochain jour suffisamment humide et tiède. C'est une belle euh... forme de vie, ni plante ni champignon, ni batracien ni cadavre de papillon géant. S'il fait sec depuis quelques temps on a du mal à imaginer...
En savoir plus avec gerbeau.com...

L'étoile de terre, voici une autre curiosité qu'on peut découvrir (comme la nostoc) près du portail Tourmaline de la piscine. C'est un mycète ou disons sa partie visible, son carpophore qu'on peut comparer à la fleur en fruit chez les végétaux. Il pleut, et hop une étoile s'allume (sombre) sur la terre. Son cœur est gros comme ça ; il crache en fumée sa sporulation pour une goutte de pluie, un coup de patte animale, ou encore un rayon de soleil un peu insistant... Ces étoiles sont simplement posées sur le sol comme un fruit tombé de l'arbre, ici monté du sol ; on trouvera les restes de rosace après quelques semaines sèches (merci de remettre en place après observation).
En savoir plus avec zoom-nature.fr...

À vous de reconnaître qui est qui ...

Et pour vous rassurer sur la beauté plus classique dans le domaine :